ÉTAPE 3 : ACTION

Doit-on prendre l’intimidation au sérieux?

L’exercice suivant vous aidera à comparer le point de vue des adultes à celui des enfants et des ados sur la gravité des diverses formes d’intimidation, telles que décrites dans les étapes 1 et 2 du module 4.

Premièrement : Parcourez la liste ci-jointe décrivant comment les enfants et les ados peuvent être intimidés.

Continuum de l'intimidation - liste d'exemples

Deuxièmement : En parcourant la liste, réfléchissez au degré de gravité des répercussions de chaque forme d’intimidation nommée sur la liste. Placez-les par ordre de gravité sur un papier, en plaçant celle qui selon vous a le moins de répercussions en premier.

Troisièmement : Demandez à votre enfant de s’asseoir avec vous pour parler de la liste. Montrez-lui l’exercice et demandez-lui de le faire en plaçant par ordre de gravité la forme d’intimidation qui selon elle a le moins de répercussions en premier.

Quatrièmement : Montrez votre liste à votre enfant. Comparez les différences entre votre perception et la sienne. Vous pouvez sauter sur cette occasion pour en apprendre davantage sur la perception que votre enfant a de l’intimidation en l’invitant à faire part de ses pensées et de son point de vue.

CONSEILS POUR ENCOURAGER VOTRE ENFANT À DONNER SON POINT DE VUE :

  • Laissez votre enfant employer ses propres mots; résistez à la tentation de corriger la grammaire, la syntaxe, le style et les fautes d’orthographe.
  • Demandez-lui pourquoi il est important, selon elle, de parler de l’intimidation.
  • Laissez-la débattre de la question en général. Il est fort probable que le sujet de l’intimidation suscitera beaucoup de discussions.
  • Entamez la discussion en invitant votre enfant à exprimer ses idées plutôt que de lui offrir votre propre définition ou celle d’une autre personne.